L’isolation phonique pour une meilleure concentration des collaborateurs

isolation phonique

L’exposition au bruit est bien souvent source de désagréments dans un open space. En effet, travailler dans des bureaux ouverts induits des nuisances sonores qui impactent sur la concentration et la productivité des travailleurs. Pourtant, il existe des solutions d’isolation phonique pour offrir de meilleures conditions de travail en open space.

Le bruit au travail : ce que dit la loi

Le bruit au travail est un tel problème que la législation européenne a été obligée d’imposer des limites, afin de garantir des conditions de travail correctes à tous les employés. Les open spaces sont particulièrement visés, et doivent ainsi respecter un seuil d’exposition au bruit de 80 dB maximum.

Bien que des études montrent que l’intensité du bruit en open space est en moyenne de 60 à 70 dB, cela ne signifie pourtant pas que la santé des travailleurs n’est pas compromise. En effet, cette mesure reste élevée, surtout quand on considère que les employés y sont confrontés 8 heures par jour. C’est pour cela qu’une norme AFNOR a été présentée, offrant une méthodologie pour limiter le bruit en open space. Cette norme se base sur 3 leviers essentiels :

·         Réduire le niveau sonore ;

·         Préserver la confidentialité des professionnels ;

·         Réduire la propagation du bruit, pour échanger sans déranger le voisinage.

Les conséquences du bruit sur les collaborateurs

Les nuisances sonores continues ont des répercussions directes sur les professionnels, leur santé, et leur travail. L’exposition prolongée au bruit dans un espace de travail a en effet de nombreuses conséquences sur les travailleurs, dont 2 particulièrement inquiétantes.

·         Le manque de concentration : 31 % des personnes en activité affirment que le bruit les empêche de se concentrer. Bien souvent, les collègues qui discutent, la machine à café qui fonctionne, ou encore l’imprimante en marche sont autant de distraction pour le cerveau, qui perd en efficacité.

·         Le stress et l’impatience : 29 % des professionnels estiment que le bruit au travail est source de stress. Celui-ci amène alors de la fatigue, et une perte de patience. Les nuisances sonores influent alors sur la qualité du travail, et sur le bien-être des employés.

Si ces deux phénomènes sont les plus importants, l’exposition au bruit en open space a aussi des conséquences sur la santé des employés (maux de tête, troubles du sommeil…). À terme, le bruit au travail finit même par avoir des répercussions sur la vie privée des gens.

Les solutions d’isolation phonique d’un espace de travail

Monarch Agencement, spécialisé en agencement d’espace de travail, peut prendre en charge vos travaux de construction ou de rénovation de bureau, afin de proposer des solutions d’isolation phonique performantes.

Les solutions d’isolation phonique fixes

Dans un premier temps, il est possible de limiter les nuisances sonores et la propagation du bruit en mettant en place :

·         Une isolation des cloisons et murs existants. Les cloisons phoniques, installées en toute hauteur, peuvent être ainsi placées sur les murs principaux de l’open space ;

·         Un faux plafond constitué de dalles isolantes, qui absorbent les bruits et limitent les réflexions sonores ;

·         Un plancher isolant, limitant les transmissions de vibrations entre étages ;

·         Une porte isolante pour insonoriser les espaces individuels du reste de l’open space ou de l’extérieur.

Les solutions d’isolation acoustique mobiles

Enfin, puisque les open spaces ne présentent que peu de murs pleins, il est possible d’installer des cloisons phoniques amovibles entre les différents postes de travail. Cela permettra de limiter la propagation du bruit, et d’offrir un petit espace d’intimité aux collaborateurs.

Les cloisons amovibles permettent, par ailleurs, de modifier à volonté l’agencement des lieux, selon les besoins de chacun.

Bien que l’open space soit un espace de travail propice aux échanges et à la collaboration, il ne faut pas négliger les impacts des nuisances sonores dans ce type de bureaux. Il existe heureusement des solutions d’isolation phonique pour conserver la convivialité des lieux, tout en préservant le bien-être des professionnels.

Espaces de coworking et corpoworking : qu’est ce que c’est ?
Afficher l’identité de son entreprise à travers l’agencement de ses bureaux : comment ?